OM1899.com

Résumé du Petit Provencal

du 27 décembre 1937

 

Les avants olympiens

font preuve d'un brio admirable

et s'imposent

de façon concluante

-----------------------

MARSEILLE : 3. - ROUBAIX : 1

Roubaix, le 26 Décembre.

Le terrain est gras et, de ce fait, avantage les hommes lourds et athlétiques comme les Marseillais.

Les deux équipes démarrent assez péniblement et le jeu est partagé, puis Roubaix part plus franchement et Allison, profitant habilement d'un loupé de Conchy, s'en vient marquer un but imparable à la septième minute.

Marseille se dégage un peu et Kohut, place un shot de volée magnifique, mais au-dessus. Les Roubaisiens repartent et dominent territorialement et un shot splendide de Janin est stoppé par Pardigon. L'instant d'après, les visiteurs manquent d'égaliser sur une erreur de la défense de Roubaix.

A la mi-temps, Roubaix 1 but, Marseille 0.

Marseille attaque à fond à la reprise et Zatelli de loin, place un ras de terre que Desertot bloque imparfaitement. La balle heurte la barre et rentre dans les buts à la cinquième minute.

Enfin une longue passe de Aznar a Kohut à la 35e minute permet à celui-ci de marquer. Roubaix attaque vigoureusement mais Kohut accentue encore la marque pour les visiteurs à l'ultime minute.

Finalement, Marseille bar Roubaix par 3 à 1.

Roubaix n'a pas tenu. La première mi-temps avait été jouée si vite qu'on s'attendait à ce qu'une des deux équipes s'écroulât à la reprise. Ce but Roubaix

Les demis marseillais fournissant un gros travail dominèrent copieusement, mais, shootant trop rarement au but, leurs avants ne profitèrent pas de l'avantage très net obtenu. Il fallut que Roubaix se dégageât pour que les joueurs marseillais soient dangereux.

Le Racing eut le mérite de fournir une bonne fin de mi-temps, mais la victoire de Marseille est méritée, compte tenu de sa belle partie après le repos.

Les meilleurs à Roubaix furent Buresch et Allen. A Marseille, la belle partie des demis qui ont droit aux mêmes éloges, bien que Bruhin se soit montré tout particulièrement remarquable comme animateur avec Weiskopf et surtout Kohut, qui se mit en relief après le repos.

 ---------------------------------------

 Résumé du Petit Marseillais

du 27 décembre 1937

Toute reproduction intégrale ou partielle des textes ou photos est strictement interdite.