OM1899.com

 

Résumé du Petit Provencal

du 06 mars 1933

 

Les Hyérois battent l'Olympique

de Marseille par 2 à 1

____________________

Le match Hyères-Olympique joué hier au stade Fernand Bouisson constituait pour les Marseillais la revanche de la poule aller où les Marseillais furent tenus en échec par les Hyérois.

D'une façon générale, on pensait que les locaux s'assureraient le gain de cette partie. Il n'en fut rien. Non seulement ils ne purent rééditer le résultat de leur premier choc, mais encore ils jouèrent une bien mauvaise rencontre, se produisant sans conviction et avec un manque d'entente prononcé.

Cela a surpris bon nombre de spectateurs qui ne furent pas très enthousiasmés par suite de la monotonie de la première partie du jeu. Jamais ils ne donnèrent l'impression de pouvoir enlever la décision. Peut-être pêchèrent ils un peu par un excès de confiance. Ces ainsi que les olympien tirèrent quelques jolis shoots sans précision et avec une désinvolture trop grande. Constamment les balles passèrent au-dessus ou à côté de la cage. Leurs tentatives, trop personnelles, furent amorcées avec trop de fioritures, perdant ainsi de leur efficacité.

À ce jeu, les Hyérois réussirent à merveille, car ils adoptèrent une méthode différente de la leur et utilisèrent comme il convenait les qualités de certains de leurs équipiers.

Solidement armés par une défense remarquable aux dégagements puissants et surtout bien soutenus par Shaden, pilier du onze, les Hyérois opérèrent surtout par de longs coups de pied qu'en de rares occasions, cependant le trio Zinthallers, Wetzer et Pasquini mirent à profit. Mais il est juste de remarquer que les quelques fois où ils tentèrent leur chance, ils le firent avec succès.

C'est ainsi qu'à la suite d'un beau service du centre-avant visiteur à Pasquini, Allé fut une première fois battue sans qu'il eût esquissé un geste de défense. Dès cet instant, les forwards hyérois ce prodiguèrent avec plus de fougue. Les olympiens, toujours aussi désordonnés, furent un instant menacé et peu s'en fallut qu'Allé soit de nouveau battu avant le repos.

 La seconde partie du jeu paru beaucoup plus actif que la première. Elle fut même quelque peu heurtée par de nombreuses irrégularités.

Les Marseillais, handicapés par la blessure de l'Eisenhofer eurent ainsi une nouvelle difficulté à surmonter, d'autant plus que le tandem Lavallée-Schwartz ne permirent au quinquette olympien de poursuivre heureusement leur action toujours Personnelles. Cependant, à la suite d'un corner tiré par Rabih, Caiels parvenait, irrégulièrement et alors que Wagner avait hésité à se lancer dans le paquet, à égaliser, malgré l'intervention de Lavallée.

Ce but provoqua de la part des Hyérois de vives protestations, mais M. Conrié fut inflexible car, somme toute, ce but n'était que la juste compensation d'autres fautes non sanctionnées en faveur des locaux.

Les Olympien, loin de concerter leur effort par des passes précises, courtes et rapides, afin de surprendre la défense intraitable, se prodiguèrent à nouveau en un travail manquant d'ensemble. Seul Jennings eut quelques interventions heureuses qui génèrent longtemps Wagner dans ces dégagements.

Les Hyérois, toujours fidèle à leur tactique, continuèrent alors à servir leurs avants en de longs coups de pieds, tout en surveillant étroitement leur défense. Schnoeck et Conchy furent ainsi à l'ouvrage, mal secondés par Pritchard, battu par se sont vis-à-vis Shaden. C'est ainsi que les visiteurs eurent une seconde action heureuse. Zinthaler parvenant à effectuer un beau centre, permis à Pasquini à battre une nouvelle fois Allé.

Ainsi les Olympiens battus dès cet instant, commirent l'erreur de ne point jouer l'attaque à outrance et en nombre, d'autant que le score importait peu en la circonstance. S'ils avaient alors tenté de cette façon leur chance, il est fort probable qu'ils eussent pu obtenir un tout autre résultat. La fin intervint dans l'indifférence générale.

..

. ----------------------------------

 Résumé du Petit Marseillais

du 06 mars 1933

. ----------------------------------

 Résumé du Petit Var

du 06 mars 1933

 

 

.

.

.

Toute reproduction intégrale ou partielle des textes ou photos est strictement interdite.